dimanche 27 juin 2010

Hommage

à ceux qui maintiennent la flamme.

Lorsque Sarkozy est arrivé au pouvoir, je me souviens de cette militante socialiste qui en conclut avec fatalisme "avec la droite au moins, on sait faire" encore blessée par l'épisode Allègre.

D'une petite voix sans légitimité, moi qui n'ai jamais pu adhérer à aucun parti, non par manque de conviction mais pas excès de scrupules, j'avançai que cinq ans pour qui n'avait visiblement pas le triomphe modeste, c'était plus que suffisant pour faire des dégâts considérables...

Il ne fallait pourtant pas être grand clerc pour s'en rendre compte, même si la puissance et le nombre des attaques dépassent l'entendement.

De colères impuissantes en découragement, en abattement, de déceptions en déceptions par exemple vis-à-vis des délégués syndicaux (pour ceux qui nous "représentent" seulement, je ne préjuge absolument pas de ce qui se passe ailleurs, bien au contraire), c'est avec une réelle reconnaissance que j'ai renoué avec la lutte et la conviction collective qui paraissaient si naturelles à 15 ans

en particulier sur ces pages :

ici
ici
ici
ici
ou là

entre autres...


8 commentaires:

Stef a dit…

Bel hommage, merci de me citer...

CC a dit…

Bonjour !
Merci de me citer, surtout d'une si belle manière et entourée de gens aussi biens !

:)

Axel a dit…

@ Stef - c'est la moindre des choses !

Axel a dit…

@ CC - merci en retour alors parce que j'aime vraiment beaucoup ;-)

leunamme a dit…

Merci pour le lien.
Vous êtes dans ma blog liste.
A bientot.
Leunamme

Axel a dit…

Avec un si joli titre, c'est un honneur !

Melclalex a dit…

merci pour le lien, très bel hommage

Axel a dit…

C'est tout à fait sincère.