mercredi 14 janvier 2009

Mardi, cette fois je ne crois pas les prévisions météo et je sors avec ma bouteille d'eau chaude : pas question de repasser dix minutes à gratter la double couche de givre sur la voiture...

givre Pictures, Images and Photos

Deux heures sur l'Odyssée, et ce plaisir rare d'entendre les élèves s'exclamer combien le temps leur a paru court... ça me rappelle toujours cette prof de collège qui avait eu l'innocence de nous dire à quel point cela lui faisait plaisir. Ensuite, il y avait toujours un plaisantin pour s'extasier avec ironie...

Puis une heure dont je profite pour aller faire un tour au centre ville, achat coup de coeur inattendu de deux pantalons - après en avoir essayé je ne sais combien le premier jour des soldes en vain !

Retour aux 3° bilangues qui ont décidé que l'argumentation était trop difficile pour eux (!) et s'acharnent à le prouver depuis le début de la séquence. C'est bien la première fois que ce chapitre ne passionne pas, mais je ne désespère pas, alors hop L'Albatros. Trop difficile, non mais, un peu d'ambition que diable !

Puisque c'est encore raté pour le cinéma, autant prendre le temps de déjeuner dans la bonne humeur et les bouillacages, ça fait toujours du bien. Et puis le soleil est revenu. Le soleil qui réchauffe je veux dire !

Pas de cinéma pour cause de "Commission de mise en garde". Sauf que c'est la troisième et qu'il est maintenant évident que c'est une parfaite perte de temps... Pas d'exception miraculeuse : un gamin muet et fermé, une maman silencieuse, et une assemblée d'adultes aux diverses réactions. Depuis le discours moralisateur jusqu'aux rappels à l'ordre, en passant par les questions sur l'avenir, et les encouragements à faire preuve de bonne volonté. Du temps perdu une fois de plus, l'élève répond par monosyllabes et lance des regards noirs.

Je passe au CDI fouiller dans les quelques specimens pas encore jetés ou donnés pour trouver les titres qui m'intéressent pour un projet d'oral pour élèves en difficulté (mais volontaires eux...) Evidemment quasi rien de ma liste, quand je pense à la somme de livres que l'on reçoit chaque année, et jamais moyen de trouver celui que l'on cherche !!!

Et enfin allez, je profite du reste de mon temps libre pour aller me faire chouchouter chez le coiffeur. Mouais. Ce ne devait pas être mon jour finalement. La séance est interminable (presque trois heures quand même...) et j'ai hâte de sortir malgré le naturel et la gentillesse impressionnante de mon coiffeur favori, malgré l'élégance et le regard magnifique d'un de ses collègues aux manières et à la voix très distinguées dans un corps immense (je suis absolument fascinée par ce genre de contraste). Enfin fini, le résultat me convient, et... la note a mystérieusement fait un bond spectaculaire depuis la dernière fois. Du temps, de la technique et beaucoup de gentillesse d'accord, mais là j'ai bien peur que ce ne soit ma dernière visite, beaucoup, beaucoup trop cher pour ma bourse o:(

Retour tardif à la maison donc. Bien sûr les devoirs ne sont... pas encore commencés, encore des tensions en perspective... Mais finalement la séance ne se passe pas trop mal. Ouf.

Soirée tranquille, quelques pages encore avant de dormir. Et demain juste le "petit" à amener au collège. Finalement plutôt sympa le mardi ! Et puis jeudi collège au cinéma, oui j'aime bien ce mardi !

3 commentaires:

Le CPE a dit…

Il en reste donc !

Ed a dit…

Je ne leur ai jamais dit non plus, devinant inconsciemment que ce serait une grande erreur. Mais quand un élève dit "Déjà!" à la sonnerie, c'est comme un petit chocolat.

Axel a dit…

"comme un petit chocolat" : j'aime beaucoup ta comparaison Ed !